Micro Living

Micro Living

Qu‘est-ce qu‘on entend par micro-living? Il s‘agit d‘une forme d‘habitat qui permet la location économique d‘un appartement situé en centre ville pour une période limitée sans renoncer pour autant au confort de la protection de sa sphère privée.

Superficie des appartements

La superficie moyenne des «micro-appartements» est de 15 à 40 m², y compris une cuisine. D‘habitude les «micro-appartements» sont également meublés pour la commodité du groupe cible qui déménage souvent et n‘a pas envie d‘emporter son ménage complet chaque fois. La construction à haute efficacité énergétique garantit des charges annexes minimales et, grâce à l‘emplacement des immeubles, les appartements sont en général parfaitement desservis par le réseau public de transport. Le concept d‘habitation intègre également des salles communes où les loueurs de logements individuels se rencontrent pour leurs loisirs ou pour communiquer. Il y a beaucoup de gens qui préfèrent travailler en compagnie d‘autres personnes et ne profitent pas de l‘appartement pour y habiter, mais uniquement pour y dormir et prendre leur douche.  

Les «micro-appartements» se trouvent principalement dans les grandes villes et les villes universitaires où réside le groupe cible – citadins urbains qui préfèrent la location d‘appartements à temps. Ce sont des gens qui tiennent à préserver leur intimité tout en voulant faire partie d‘une communauté s‘ils en ressentent le besoin. À la campagne ceci est possible sans problème, mais dans les villes il fallait établir une nouvelle forme d‘habitat pour que cela soit possible.

La différence entre un «micro-appartement» et un «serviced apartment»

La différence entre micro-appartements et serviced apartments se reflète dans le fait que des extras comme le service linge ou le nettoyage du logement peuvent être réservés en supplément. Il existe souvent d‘autres offres comme la location de vélos ou un partenariat avec une entreprise d‘auto partage qui caractérisent le concept du serviced apartment.

Le Micro-living

Tout a commencé avec les nomades numériques. La nécessité d‘une présence en ligne pour toutes les professions a eu pour conséquence qu‘il fallait remplir de contenu des millions de sites Internet. Ce contenu provient des cerveaux de gens qui peuvent choisir leur lieu de résidence indépendamment d‘un lieu de travail fixe – et ceux-là sont de plus en plus nombreux.

Le micro-living permet à ce groupe professionnel de se déplacer à leur gré – aussi souvent qu'ils le veulent. Il pleut en Allemagne? C'est parti pour les Canaries! Il fait trop chaud? En été, la Norvège est belle aussi!

Un autre point qui fournit un terrain favorable au micro-living, c'est la raréfaction croissante des logements bien situés en plein centre-ville. Les locations meublées proche du centre assurent des déplacements courts. Ainsi on n'a plus besoin de voiture et, grâce au transport public et/ou en bicyclette, on arrive rapidement aux lieux destinés aux loisirs. Et si vous avez besoin d'une voiture, il y a des offres d'auto partage dans toutes ces villes.

Micro-living Suisse

Notre société change. Beaucoup plus nombreux qu‘auparavant sont celles et ceux qui réfléchiront à deux fois avant de se décider de devenir parents au lieu de rester célibataires à longue durée. Chaque célibataire n‘a, par définition, qu‘un seul revenu et ne requiert pas beaucoup de place. Ils n‘ont pas besoin de grands appartements qui seraient trop chers pour le groupe de population des nomades numériques ou bien pour les célibataires à longue durée préférant d‘habiter dans les petits appartements. Telle est également la situation en Suisse.

Le groupe cible du micro-living

En Suisse, le concept du micro-living a fait son entrée il y a quelque temps et il est en plein essor. Navetteurs, débutants dans le monde professionnel et étudiants appartiennent également au groupe cible du micro-living Suisse. Pour quelqu‘un qui travaille en ville pendant la semaine tout en voulant passer le week-end en famille, il est logique d‘habiter dans un appartement en ville fonctionnant selon le système lock & go. C‘est-à-dire arriver avec une valise pour rentrer chez soi avec une valise le vendredi suivant. Étant donné leurs revenus plus faibles, les débutants dans le monde professionnel ne peuvent se permettre des loyers trop élevés et sont contents de pouvoir trouver un logement dans un complexe d‘habitation micro-living.

La communauté croissante des célibataires et aussi des nouveaux-célibataires mentionnée plus haut constitue une grande partie du groupe cible des micro-appartements. C‘est précisément parmi les nouveaux-célibataires que l‘on observe un changement de mentalité. On se demande combien de place est vraiment nécessaire, sachant que trop de place se traduit tout simplement par davantage de consommation. Les biens qui en résultent empêchent ensuite un mode de vie minimaliste et facile. La conséquence logique, c‘est le micro-living.

Vous voulez en savoir plus sur la vie et le travail à Genève ? Continuez à suivre notre blog pour trouver les meilleurs conseils que vous devez connaître avant et après avoir déménagé dans cette ville étonnante !
Suivante
Cyclisme à Lugano : les meilleures parcours cyclables

Auteur

City Pop
City Pop

City Pop propose des appartements avec services flexibles à des prix compétitifs avec une vaste gamme de services à la demande

Nous contacter

Derniers articles

Connecte-toi avec nous